chercher de l'or avec un détecteur de métaux professionnel

Quel détecteur pour la détection d’or ?

La détection de l’or se divise en deux catégories, la recherche de trésors familiaux et la recherche de pépites d’or natif. Ces recherches, bien qu’ayant toutes les deux pour but la détection du même métal, répondent à des contraintes différentes, et nécessitent l’utilisation de détecteurs spécifiques.

Recherche d’or natif au détecteur de métaux

Le tout n’est pas de posséder un détecteur d’or performant, encore faut-il savoir le régler et l’utiliser correctement pour détecter les pépites enterrées profondément. Pour qu’une pépite d’or soit détectable, il faut qu’elle fasse au moins 2 millimètres de diamètre et que son poids soit d’au moins 0,2 gramme.

Vous pouvez me contacter pour des conseils sur le choix et les réglages d’un détecteur d’or adapté à la recherche en terrain aurifère.

Un détecteur de métaux peut localiser une pépite d’or natif à plusieurs dizaines de centimètres dans le sol, voir jusqu’à plus d’un mètre suivant la taille de cette dernière. En effet, plus le diamètre de la cible métallique augmente, plus la profondeur de détection est importante. Cependant, pour obtenir de bons résultats, il faut étudier le terrain, et notamment son degré de minéralisation. Si le degré de minéralisation est faible, un détecteur d’or VLF pourra être utilisé, mais si degré de minéralisation est élevé (présence de magnétite et d’oxyde de fer), ce qui est le cas sur la majorité des terrains aurifères, il vaudra bien mieux utiliser un induction pulsée.

Quel matériel de détection choisir ?

Nous utilisons pour nos recherches de trésors un détecteur à induction pulsée Stinger II, un radar de sol Easyrad de fréquence 500 MHZ, ainsi qu’un scanner de sol 3 D de la marque Terro Vido pour réaliser une cartographie du sous-sol.

Quel détecteur de métaux VLF pour chercher de l’or ?

Les meilleurs VLF pour la recherche d’or sont les appareils fonctionnant à hautes fréquences et équipés d’une tête de détection double D. Les principaux modèles sont le XP deus gold prospecting et l’at gold de Garrett. Ces détecteurs peuvent être utilisés dans le cadre de la recherche d’or natif, à la condition que le terrain ne soit pas trop fortement minéralisé.

Si le terrain est fortement minéralisé, et c’est bien souvent le cas en ce qui concerne les terrains aurifères, ils donneront des performances BIEN plus faibles que celles des appareils à induction pulsée.

Pour détecter avec un VLF mieux vaut utiliser une tête de détection wide scan plutôt qu’une tête de détection concentrique, car la wide scan est un peu moins sensible aux effets de sol. La concentrique est composée de deux bobines qui ne chevauchent pas, tandis que la wide scan est composée de deux bobines qui se chevauchent sur une petite surface.

Les détecteurs à induction pulsée

Ils sont, par rapport aux VLF, bien moins sensibles à la minéralisation du sol. Lorsque le terrain aurifère est très fortement minéralisé, seuls les appareils à induction pulsée permettront de détecter des pépites d’or natif EN profondeur.

Les modèles les plus utilisés jusqu’à maintenant étaient produits par la marque Minelab, il s’agit des gpx 5000. Jusqu’à peu, ce sont ces modèles de détecteurs de métaux qui proposaient les meilleures performances en profondeur de détection. Cependant, les gpx 5000 coutent malheureusement très chers.

Un nouveau modèle d’induction pulsée vient heureusement de voir le jour, il s’agit du Garrett atx. Ses performances sont aussi bonnes que celles des minelab gpx 5000, tout en ayant un prix de vente bien moins élevé.

Les radars de sol

Les authentiques radars de sol permettent la détection des cibles métalliques et des cavités à des profondeurs inaccessibles aux autres systèmes de détection, et ils fonctionnent en lecture directe. La lecture directe signifie que l’on peut voir le contenu du sol en temps réel, c’est à dire en même temps que l’on passe le radar sur le sol. Il n’y a pas à prendre de points de mesure selon un espacement régulier, ce qui facilite grandement la prospection et rend cette dernière bien plus rapide. Mais attention, avec un radar de sol, la fréquence de fonctionnement revêt une grande importance : plus la fréquence de l’appareil sera élevée, plus il pourra localiser des objets de petit diamètre, mais en contre partie la profondeur de détection sera grandement réduite. Par exemple, un radar de sol avec une fréquence de 800 MHZ pourra localiser des objets de seulement 5 centimètres de diamètre, mais pas à plus d’un mètre de profondeur dans un sol sec, et dans un sol humide la puissance ne dépassera pas 20 centimètres. Un radar utilisant une fréquence intermédiaire de 500 MHZ, comme l’Easyrad shielded, pourra descendre jusqu’à 5 mètres de profondeur pour des objets de 20 centimètres de diamètre, à condition que le sol soit sec. Dans un sol humide la puissance ne dépassera pas 1 mètre. Un radar utilisant une basse fréquence de 200 MHZ pourra quant à lui descendre à 20 mètres de profondeur, mais sera en contre-partie incapable de localiser des objets de moins de 2 mètres de diamètre. Pour la recherche de trésors, l’easyrad shielded constitue donc actuellement le meilleur compromis, d’autant plus qu’il est à lecture directe.

Je dois tester courant mars 2016 un nouveau radar de sol Allemand qui me semble prometteur pour la détection de trésor, car lui aussi est à lecture directe, et fonctionnera avec un logiciel 3 D. Il pourrait s’avérer plus performant que l’easyrad shielded. Dès les premiers tests effectués, je ferai une vidéo présentant les résultats obtenus

Attention aux faux radars de détection

Beaucoup d’appareils sont vendus comme étant des radars de sol, alors qu’ils n’en sont pas.

Les marques Makro (Deephunter pro 3 D, Jeohunter pro 3 D, Geosonar 3 D) et Nokta (Golden king) ne produisent pas de vrais radars de sol mais de simples détecteurs de métaux VLF auxquels a été ajouté un logiciel fonctionnant avec une bibliothèque d’objets prédéfinis à l’avance. Ils ne permettent pas une vision du contenu du sol en lecture directe comme le ferait un vrai radar de sol. Ils proposent simplement une estimation très aléatoire de la profondeur de la cible détectée. Avec l’expérience on se rend vite compte que le logiciel n’apporte aucune information réelle et valable, et qu’il n’a donc aucune utilité. Les performances en profondeur de ce type d’appareils sont faibles, car étant des détecteurs VLF, ils sont très sensibles à la minéralisation du sol, ce qui induit de grosses pertes de puissance et des faux signaux sur les zones minéralisées. Il vaut donc mieux leur préférer un induction pulsée à cadre, qui sera moins cher et plus puissant en profondeur de détection. La puissance d’un induction pulsée à cadre sera toutefois bien inférieure à celle d’un radar, puisqu’elle ne dépassera pas 2,5 mètres pour de gros objets métalliques. Dans la catégorie des inductions pulsées à cadre, il faut se méfier des appareils vendus avec un logiciel permettant soi-disant une vision des cibles métalliques détectées. Là encore, ce dernier n’apporte aucune information réelle et valable. La marque DRS Electronics vend par exemple le Ground Expert 2 fois plus cher qu’un induction pulsée à cadre classique. C’est cher payé pour un logiciel qui n’a pas d’utilité réelle!

Les modèles de la marque OKM (Exp 4500, Exp 5000, Exp 6000, Rover, Gepard), ceux de la marque DRS Electronics (Proradar X1, Proradar X2, Proradar X3, Proradar X4, Proradar X5) ainsi que ceux de la marque Accurate Locators (3 D pointer, Discovery +, Double magnum +, Imager xl 16, Pioneer, Runabout +) ne sont pas des radars de sol mais de simples magnétomètres. Ils permettent la détection des cavités et des métaux ferreux, mais ils ne permettent pas de détecter la présence de métaux non ferreux, comme l’or, l’argent et le cuivre. En effet, un magnétomètre mesure les variations du champ magnétique terrestre, et seul les métaux ferreux peuvent provoquer une variation de ce dernier. Si vous souhaitez investir dans un véritable radars de sol fait pour la détection des trésors, il vous faut choisir un radar de sol à lecture directe et d’une fréquence intermédiaire comme l’easyrad shielded.

Un mot sur les soi-disant détecteurs d’or à grande distance, comme l’OKM bionic X4 ou encore les Mineoro F80 et F90. Il va sans dire que ce sont des arnaques grossières, qui ne reposent sur aucun principe scientifique.