La passion du detecteur de metaux

Parfois, lorsque je parle de cette passion, les gens me regardent les yeux écarquillés en s’écriant : « Comment ? Tu passes des après-midi entières à te promener dans les champs avec un detecteur de metaux ?! ». Et je les gratifie d’un « oui » franc et définitif ! Et là, arrive la fatidique question : « Mais pourquoi?! ». Et je ne sais jamais leur répondre. Ou plutôt, je ne sais par où commencer ! Le virus de la detection ne date pas d’hier et il y a de multiples raisons qui me poussent à prospecter.

1 – L’appât du gain…

C’est une blague qui en fera rire (jaune) certains… 😉

1 (bis) – Les promenades dans la nature

C’est vrai, lorsqu’on habite dans une grande ville, nous n’avons pas souvent l’occasion de nous promener en forêt, ou de déambuler avec des champs à perte de vue. Alors certes, il y a des choses à faire, les promenades en centre ville, les musées, le shopping, les bars. Mais certaines personnes ont besoin de la nature, de prendre l’air, de ce retour à une nature sauvage où l’homme se sent petit, la nature que nos ancêtres ont mis tant de temps à dominer.

2 – L’histoire de nos ancêtres (Jolie transition n’est-ce pas ?)

Hormis la promenade, la detection de metaux permet de trouver bien des choses. Des monnaies, aux cartouches, des boucles de ceintures, au médailles et j’en passe. Tous ces objets, vestiges d’un passé révolu, nous permettent d’en apprendre plus les différentes civilisations qui nous ont permis de bâtir la notre. Notre passé nous permet de comprendre notre présent, et probablement d’aborder d’une meilleure manière notre futur. Alors non, un detecteur de metaux ne permettra pas de sauver le monde !! En revanche il peut nous permettre de ne pas oublier, de ne pas réitérer les erreurs commises autrefois et d’avancer.

3 – Les trouvailles

Ces trouvailles justement, que nous nommons plus souvent merdouilles que trésors, ont donc leur histoire. Mais nous, dé pollueurs de l’extrême, nous leur donnons en quelque sorte une seconde vie. Nous nous renseignons sur leurs origines, nous élaborons des scénarios complexes sur le « pourquoi du comment » cet objet a atterri précisément à cet endroit, qui en était le porteur ? comment vivait-il ? Nous les partageons, avec des musées, avec les propriétaires terriens, avec les amis, avec la communauté. Parfois-même, il nous arrive de rendre à un objet à son propriétaire qui pensait avoir perdu son bien à jamais.

4 – La communauté

Mais la detection de metaux, c’est aussi l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes qui font fis des barrières sociales ou de la barrière de l’âge. Des personnes qui se rencontrent autour d’une même passion. Des passionnés d’histoire ! C’est l’occasion d’échanger ses idées à travers un prisme qui tend à unifier les esprits. La notion de partage est omniprésente.

5 – La detection de loisir s’adresse à tout le monde

C’est un loisir extrêmement accessible, en soit l’achat d’un detecteur de metaux n’est pas un investissement énorme (pour une entrée de gamme). Il vous suffit donc de vous armer de votre poêle et des bonnes autorisations pour commencer ! Peu importe votre âge, tout le monde peut débuter la détection, de 7 à 77 ans comme disait l’autre !

Et vous ? Qu’est-ce qui vous pousse à sortir chaque week-end armé de votre detecteur de metaux ?

Have your say