types de detecteur de metaux

Il existe évidemment différents type de detecteur de metaux, du plus cher au moins cher, de l’efficace au franchement inutile, mais surtout du basses fréquences aux hautes fréquences.

 

1 – Le detecteur VLF (autrement dit celui de monsieur tout le monde)

Le detecteur VLF (ou very low frenquency) est un outil dont la fréquence d’émission est inférieur à 100 kHz. Comment fonctionne-t-il ? Le principe est simple, deux bobines sont incorporée à l’intérieur de la tête. L’une émet un signal et l’autre réceptionne ce signal. Le tout forme un champ magnétique. Lorsque la tête de votre detecteur de metaux passe au dessus d’un objet métallique, le champs magnétique subit des perturbations et votre poêle sonne pour vous indiquer qu’il faut creuser.

A l’intérieur de cette catégorie VLF. On distingue sur le marché deux types de détecteurs. Les basse fréquences (inférieures à 8kHz) et les hautes fréquences (entre 12 et 18kHz). Les détecteurs basse fréquence subissent moins la minéralisation du sol mais en contrepartie ne détecte que les moyens et gros objets (les monnaies comme les pièces de 20 centimes etc…). A l’inverse, un détecteur hautes fréquences pourra détecter de tout petit objets mais sera plus sensible aux effets de sol.

La discrimination permet à votre détecteur de bannir une certaine fréquence (celle du fer par exemple), pour éviter de creuser pour rien.

 

2 – Les détecteurs de métaux à induction pulsée

Beaucoup moins répandus je ne vais pas m’étaler sur le sujet. Sachez qu’en gros ils ne disposent qu’une d’une seule bobine qui joue le rôle d’émetteur et de récepteur. Ils sont plus puissants (profondeur et détection de très petits objets) et ne subissent pas les effets de sol. La contrepartie est une discrimination inexistante. A éviter sur terrain pollué donc.

3 – Les radars de sol

Ces appareils requièrent un bon niveau d’études en géologie et en mineralogie mais il est très surprenant de pouvoir découvrir en 3D ce que cache notre sous-sol, parfois jusqu’à 30 metre de profondeurs. Votre le billet sur les radars de sol.

 

Mon conseil

Lors de l’achat de votre détecteur de metaux, il faut bien cerner quel usage vous voulez en faire et surtout sur quel terrain. Un detecteur pour la plage ne sera absolument pas le même qu’un detecteur de forêt. Un detecteur pour le militariat sera complètement différent de celui pour les monnaies. Certains détecteur gèrent alternativement les basses et hautes fréquences, si vous avez le budget et que vous êtes déjà initié depuis un bout de temps à la détection il peuvent être intéressants.

Et vous, avez quoi détectez-vous ?