Disques de détection

Un détecteur de métaux est composé de quatre parties :

  • Un grip, pour stabiliser la machine en phase de détection
  • Une console sur laquelle vous entrez vos réglages
  • Un manche entre la console et la tête qui alimente cette dernière en électricité
  • Et enfin la sus-mentionnée tête de détection

La tête du détecteur de métaux est la partie qui permet la détection des objets métalliques. Plus connue sous le nom de tête de détection, elle est déclinée en deux types qui ont chacun leurs propres forces et leurs faiblesses. Avant de vous les expliquer, un petit rappelle sur la façon dont les détecteurs de métaux fonctionnent s’impose.

 

Comment votre machine détecte-t-elle les objets ?
Votre détecteur de métaux envoie un courant électrique dans la tête de la machine, celle-ci, formée de bobine(s), crée donc un champ magnétique. Lorsque vous balayez le sol à l’aide de votre détecteur, ce champs magnétique imprègne le sol et se modifie selon la conductivité des trésors enfouis. L’objet dégage alors son propre champs magnétique et ce dernier est perçu par la tête, cette dernière amplifie alors sa fréquence et transmet le message à la console de détection. Ainsi la console dégage un son qui est entendu par le prospecteur, l’intensité du signal vous permet alors de savoir à quelle profondeur est enterré l’objet et de quel type de métal il s’agit.

 

Les différents types de têtes pour détecteurs de métaux
Les détecteurs de métaux propose en général une tête interchangeable, celle-ci peut être de différents types :

  • Concentrique : ce sont les têtes qui équipent la majorité des détecteurs de métaux du marché. De forme ronde, elles sont généralement vidées en leur centre par un seul trou ou plusieurs trous à la suite. C’est la tête qui équipe par exemple le Garrett ACE 250 de base.
  • Elliptique : elles sont en général considérées comme moins performantes que les concentriques en terme de discrimination et de pinpointing. Cependant comme elles sont plus grandes que les précédentes, elles permettent de couvrir une plus vaste zone au sol lors du balayage. De plus, elles permettent au détecteur de métaux de détecter plus en profondeur.
  • Papillon (ou double D) : ces têtes de détection sont appelées ainsi car les deux bobines sont collées l’une à l’autre à l’image d’un 8 ou d’un double D. Elles permettent une plus grande couverture de la zone de détection au sol cependant elles ne sont pas capables de détecter aussi profondément que les têtes de forme concentriques. Enfin, avantage majeur, elles sont capable de discerner les effets de sol et donc de les éjecter du processus de détection. Ce sont les détecteurs de métaux VLF.

 

Comparaison entre les différentes têtes de détection
En conclusion quelle est la meilleure tête pour équiper votre détecteur de métaux ? Encore une fois je vous ferai une réponse de normand ! Cela dépend de votre profil et de ce que vous recherchez. Si vous cherchez plutôt de très petites pièces ou de petits objets, alors une tête de forme concentrique s’adaptera parfaitement à votre détecteur de métaux. En revanche, les prospecteurs qui ne sont plus considérés comme des débutants dans la détection de métaux et dans l’utilisation d’une tête elliptique préfèreront peut-être cette dernière car elle permet de couvrir une plus vaste zone et surtout de chercher plus en profondeur là où un détecteur de métaux équipé d’une autre bobine n’aurait pas été efficace. Enfin les têtes de détection en double D seront très efficaces sur les sols très minéralisés et donc propices aux effets de sol.